Archives du mot-clé Veille NTIC

Emmener une entreprise vers le Web 2.0

Certains de mes billets à venir seront une réflexion sur

  1. comment convaincre dans une entreprise que le web 2.0 est incontournable
  2. et ensuite aider les entreprises qui n’en ont « pas les moyens » à utiliser ces outils

C’est une partie de mon analyse sur l’exposé sur Twitter ainsi que des conversations dans mon entreprise qui m’ont conduite à entamer cette démarche

J’ai retrouvé dans cet article sur les usages journalistique de Twitter l’idée qu’ il y a une veille indispensable à accomplir sur Twitter comme sur Internet ou Facebook même s’il est vrai qu’ il peut y avoir des dérapages, ça va très vite, à un moment, on ne maîtrise plus la Toile. Je dirai justement parce qu’il peut y avoir dérapage, ce qui doit conduire une entreprise à veiller pour éviter que ces dérapages se fassent à son détriment.

Ces lieux qui me permettent de m’accrocher au train : OUTILS FROIDS

Mais non je suis pas folle ! Oui je voulais vous mettre un autre lieu qui est super riche d’informations, et en plus c’est bien expliqué et il donne les modes d’emploi avec plein de zolies photos bien pratiques pour ma comprenette !

Il s’agit du Blog OUTILS FROIDS de Christophe Deschamps qui présente ainsi son blog : « Depuis 2003 ce blog informe les « knowledge workers » des nouveaux outils, usages, methodologies, concepts, pouvant les aider à améliorer leur productivite personnelle au quotidien » Et ben voila y a rien a ajouter !

Ces lieux qui me permettent de m’accrocher au train

Dans la catégorie Web 2.0, je vais mettre des liens sur des sites, blogs, wiki et autres joyeusetés qui me permettent de suivre la mode !

Vous allez me trouver ironique mais je trouve que tout ca va trop vite. D’ailleurs dans une conversation récente, j’ai entendu une personne au coeur de ce web 2.0 dire la même chose : CA VA TROP VITE !

Mais bon ! ca n’empeche pas que je ca m’interesse<; alors en avant !

Et a l’honneur encore Laure Dessaux. Puisque c’est elle qui, lors d’une réunion à la chambre de commerce de Beaune, m’avait mise sur la piste. Et qu’elle répond à mes questions candides.