Archives du mot-clé Pinterest

Photo de profil ou Photo de couverture : il travaille pour vous !

Pour marquer sa présence sur les réseaux sociaux, permettre à ceux qui vous connaissent de vous « repérer », il est important de personnaliser les photos de profil et de couverture
Mais les réseaux sociaux se multiplient, même si bien sur j’ai fait le choix de n’aller que sur certains. Et parfois il leur vient des idées de changement comme Twitter et Facebook pour ne citer que les plus récents.
Et jongler entre ces trop nombreux formats m’a bien pris la tête. J’aime tripoter les photos, c’est vrai, mais devoir retailler toutes ces dimensions : une horreur !
Enfin j’ai fini il y a quelques jours et aujourd’hui je vais me précipiter la tête contre les murs ! Parce que ça change encore ? Mais non ! Parce que j’ai trouvé un outil que j’aurai aimé découvrir il y a quelques semaines

Social Photo est dédié au dimensionnement

Les sites vont vers un standard photo de profil / photo de couverture. Mais si les formats se ressemblent, en revanche les dimensions ne sont pas les mêmes – bien sur changent régulièrement.
Cette solution magique, c’est Social Photo.
L’utilisation du site de Social Photo est gratuite et sans inscription.

Social Photo pour créer ses photos de profil

  • se rendre sur le site
  • choisir  Profil .

Social Photo

  • Télécharger une photo : il vous la réclame en 270 * 270, se chargeant ensuite de redimensionner automatiquement aux bons formats

Social Photo Profil

  • pour la plupart des réseaux supportés – Twitter, Facebook, Google+, LinkedIn, Pinterest, Instagram, SlideShare et Gravatar -, le cadrage se révèle bon ; pour Viadeo et LinkedIn Logo, il faut déplacer le cadre de pré-sélection.

Social Photo profils

  • cliquer sur « Terminer et télécharger mes fichiers » . Un fichier zip se télécharge sur mon ordinateur avec toutes mes photos de profils.

Social Photo pour créer ses couvertures

Pour créer une photo de couverture, le processus est le même mais :

  • choisir  Couverture
  • il demande une image de taille minimum 1080 * 608
  • ce n’est disponible que pour Twitter, Facebook, Google+ et LinkedIn.

Social Photo couverture

 

Cependant je suis nettement moins convaincue car il m’oblige à des recadrages qui ne me conviennent pas comme pour LinkedIn – ci dessus – ou Facebook

Social Photo se met à jour

Le site se remet à jour pour se caler sur les dernières dimensions des images – et je vous citai parmi ceux qui bougent actuellement Twitter et Facebook.
Donc ne serait-ce que pour les profils – et ça ne concerne que mon opinion – c’est un outil à mettre en favori.

Publicités

Ou vont nos jeunes sur Internet ?

Je n’ai pas la prétention de savoir ce qu’ils font mais une petite video m’a aidée à découvrir les nouveaux sites sociaux qu’ils fréquentent quand ils ont entre 15 et 25 ans
La vidéo en moins de 2’30
ou cet article détaillé

évoquent

  • Vine : pour des petites vidéos de 6 secondes qui tournent en boucle
  • Pheed : pour partager (comme les autres), photos, vidéos et audios et faire du “live” avec cette particularité  de pouvoir rendre son contenu public ou payant
  • Line : réseau qui mixte Skype, What’s app et Facebook avec des émojis différents et affranchi de la présence des marques grace à une partie payante. A propos des émojis qui sont abondants dans le langage des adolescents, le dernier clip de Kate Perry en est une bonne illustration
  • Snapchat : outil de partage de photos mais éphémère grace une destruction que l’on peut programmer

Mais aussi

  • encore Facebook
  • de plus en plus Pinterest
  • et toujours Twitter

Hootlet

Puisque j’utilise Hootsuite non seulement pour suivre ce qui se dit sur mes réseaux sociaux mais aussi pour y poster y compris sur Scoop.It, j’ai installé Hootlet et ai parcouru quelques unes de ses fonctionnalités

Poster dans to Twitter, Facebook, LinkedIn (etc…)

Poster sur plusieurs réseaux sociaux en un seul clic depuis Hootsuite est un gain de temps. Mais cela existait déjà même si j’ai vu se rajouter Google+, Viadeo, ScoopIt …
capture

Programmez mes messages

Choisir date et heure pour poster un message existe déjà dans Hootsuite

Mais alors ce Hootlet !!!

Trouver et partager n’importe où.

Voila sa particularité : il permet tout ce qui vient d’être évoqué mais depuis la page web qui vous intéresse.

capture
Par exemple sur Pinterest , sur un pin il suffit de cliquer sur le bouton droit pour ouvrir le menu puis sur Share link via Hootsuite Hootlet
Sans titre 1

et vous retrouvez toutes les fonctionnalités qui ne figuraient jusqu’ici que dans le dashboard de Hootsuite

capture

Infobésité !

Pas sur de trouver ce mot dans le dictionnaire ! Et beaucoup d’entre nous en sont victimes. Dans les années 1990, on était effrayé de recevoir une cinquantaine de mails par jour ! Mais maintenant, des centaines de tweets, d’articles, de publications Facebook, de mises à jour réseaux comme Linkedin et Viadeo, de photos d’Instagram ou Flickr, de Pinterest, Pearltrees ou Scoop It … et je ne cite que ce qui m’envahit. Mais vous, je suis sure que vous en connaissez d’autres ! Et avec nos smartphones et autres tablettes, ce flux nous suit partout et en tout temps.

Lors de la réunion du 8/11 sur ITyPA sur le partage d’expériences autour de la recherche documentaire, il en avait été à nouveau question dans la bouche d’Eric : chacun de ses mots résonnait en moi « j’avais le même problème ». Il a solutionné en repartant de zéro mais je n’ai pas envie d’être aussi radicale 😉 Pourtant c’est un enjeu majeur de ma vie sur internet.

Les acteurs de l’internet essaient de nous apporter des solutions :

  • Facebook qui prétend gérer ce problème – à la place de ses utilisateurs ??? – avec son Edge Rank mais qui monétise en vendant l’accès aux annonceurs ; Google qui sélectionne les courriers importants dans Gmail ou en personnalise nos résultats de recherche. Et ON “oublie” de nous faire parvenir une info importante. « On ne voit plus que ce que l’on juge bon de nous montrer » : pouah on dirait la télé
  • D’autres comme Twitter laisse le flux totalement ouvert et là c’est brasse coulée. Seuls maître à bord avec des outils « locaux » frustres comme les listes entièrement manuelles

Eric a tiré des constats forts :

  • l’infobésité, entre autre dans Pearltrees : on stocke de peur de ne pas retrouver mais après on ne lit pas
  • il faut accepter de « rater » des choses

En avançant dans l’élaboration de mon EAP, ces considérations vont aussi me conduire :

  • peu d’outils mais bien maîtrisés était déjà un première devise
  • s’ajoute un flux d’information filtré, hiérarchisé, selon des critères que j’aurai défini moi-même. je confirme donc pour 2 outils multi-canuaux : Hootsuite qui permet de publier / suivre sur plusieurs plutôt en temps réel et Netvibes pour les flux RSS qui me permettront la veille
  • ainsi que des moyen de LIRE : un premier tri puis un stockage pour lecture ultérieure ; le premier tri, au delà du filtrage, est un tri manuel de ce qui me semble important pour envoyer/ou non dans une application de lecture différée – pendant la conférence Readlater et Pocket ont été évoqués mais je pense plutôt à Evernote pour les articles complets sur lesquels je pense travailler et Pearltrees (Diigo ???) pour les liens à conserver : MAIS il va falloir que je fasse un sérieux tri dans Pearltrees
  • Prévoir un archivage de ces informations pour les retrouver facilement : et la encore je vais opter pour Evernote.

Il a aussi été question de If This Then That, – comprendre que c’est ce qu’il y avait derrière IFTT déjà 😉 mare de ces raccourcis – : a priori ca permet de programmer des actions automatiques sur des dizaines d’autres sites et applications (message de bienvenue à mes nouveaux abonnés, m’envoyer des alertes, sauvegarder fonction du type de contenus…). A CREUSER

60 secondes pour comprendre … ou decouvrir

Sympathiqe et très rapide façon d’aborder de résumer des « techniques »

60 secondes pour comprendre en quoi je pouvais m’intéresser à Google+

et dans le cadre de la contruction de mon EAP professionnel pour comprendre le cloud computing

J’ai trouvé aussi 60 secondes pour comprendre

Vivement qu’ils en fassent d’autres

La lettre du 15 octobre d’#ITyPA

De la lettre du 15 octobre d’#ITyPA, j’ai retenu (pour des reflexions qui me sont venues):

  1. Dans les articles
  2. Sur les forums
    Recherche dans le MOOC ITyPA : chercher, trouver” qui explique comment rechercher sur tout le site soit du contenu soit un utilisateur
  3. Sur Twitter
  4. Outils
  5. L’appel à collaboration de SeneTice pour compléter l’article sur les EPA dans Wikipédia : “L’article (pas très riche) que j’ai trouvé sur Wikipédia indique que c’est juste au début des années 2000 que le concept se serait précisé. Je trouve l’article peu convaincant. J’en profite pour dire à mes co-participants qu’un chantier sur ce sujet est ouvert, profitons de Itypa pour enrichir cet article de wikipédia.”

Veilleur VS Curateur, et des outils pour …

Ce terme de curation me titillait depuis un moment sans que je le comprenne. Et au cours de mes recherches pour comprendre, j’ai découvert un slidshare de Christophe Deschamps (je suis le blog de Christophe Deschamps depuis très longtemps et j’ai beaucoup progressé grace a lui 😉 ) qui permet de faire une très intéressante lecture concernant la curation
Je retiendrai :

  1. après des définitions et un historique
  2. un comparatif de 12 solutions permettant la curation (détail ici)

    qu’il détaille sur ce slide share Comparatif de 12 solutions de curation
    parmi lesquelles :
    • j’utilise
      • flipboard sur ipad
      • pearltrees
      • paper.li
      • soop.it
      • pinterest
    • après avoir abandonné
      • diigo
      • delicious
    • avant probablement d’évoluer vers storify
  3. un détail très intéressant sur les critères de choix parmi lesquels la variété des sources m’a particulièrement attirée
  4. les différences entre veilleur et curateur
  5. le role qu’un curateur peut avoir dans une organisation