Archives du mot-clé Pearltrees

Infobésité !

Pas sur de trouver ce mot dans le dictionnaire ! Et beaucoup d’entre nous en sont victimes. Dans les années 1990, on était effrayé de recevoir une cinquantaine de mails par jour ! Mais maintenant, des centaines de tweets, d’articles, de publications Facebook, de mises à jour réseaux comme Linkedin et Viadeo, de photos d’Instagram ou Flickr, de Pinterest, Pearltrees ou Scoop It … et je ne cite que ce qui m’envahit. Mais vous, je suis sure que vous en connaissez d’autres ! Et avec nos smartphones et autres tablettes, ce flux nous suit partout et en tout temps.

Lors de la réunion du 8/11 sur ITyPA sur le partage d’expériences autour de la recherche documentaire, il en avait été à nouveau question dans la bouche d’Eric : chacun de ses mots résonnait en moi « j’avais le même problème ». Il a solutionné en repartant de zéro mais je n’ai pas envie d’être aussi radicale 😉 Pourtant c’est un enjeu majeur de ma vie sur internet.

Les acteurs de l’internet essaient de nous apporter des solutions :

  • Facebook qui prétend gérer ce problème – à la place de ses utilisateurs ??? – avec son Edge Rank mais qui monétise en vendant l’accès aux annonceurs ; Google qui sélectionne les courriers importants dans Gmail ou en personnalise nos résultats de recherche. Et ON “oublie” de nous faire parvenir une info importante. « On ne voit plus que ce que l’on juge bon de nous montrer » : pouah on dirait la télé
  • D’autres comme Twitter laisse le flux totalement ouvert et là c’est brasse coulée. Seuls maître à bord avec des outils « locaux » frustres comme les listes entièrement manuelles

Eric a tiré des constats forts :

  • l’infobésité, entre autre dans Pearltrees : on stocke de peur de ne pas retrouver mais après on ne lit pas
  • il faut accepter de « rater » des choses

En avançant dans l’élaboration de mon EAP, ces considérations vont aussi me conduire :

  • peu d’outils mais bien maîtrisés était déjà un première devise
  • s’ajoute un flux d’information filtré, hiérarchisé, selon des critères que j’aurai défini moi-même. je confirme donc pour 2 outils multi-canuaux : Hootsuite qui permet de publier / suivre sur plusieurs plutôt en temps réel et Netvibes pour les flux RSS qui me permettront la veille
  • ainsi que des moyen de LIRE : un premier tri puis un stockage pour lecture ultérieure ; le premier tri, au delà du filtrage, est un tri manuel de ce qui me semble important pour envoyer/ou non dans une application de lecture différée – pendant la conférence Readlater et Pocket ont été évoqués mais je pense plutôt à Evernote pour les articles complets sur lesquels je pense travailler et Pearltrees (Diigo ???) pour les liens à conserver : MAIS il va falloir que je fasse un sérieux tri dans Pearltrees
  • Prévoir un archivage de ces informations pour les retrouver facilement : et la encore je vais opter pour Evernote.

Il a aussi été question de If This Then That, – comprendre que c’est ce qu’il y avait derrière IFTT déjà 😉 mare de ces raccourcis – : a priori ca permet de programmer des actions automatiques sur des dizaines d’autres sites et applications (message de bienvenue à mes nouveaux abonnés, m’envoyer des alertes, sauvegarder fonction du type de contenus…). A CREUSER

Publicités

De la lettre #ITyPA du 22 octobre, j’ai retenu ?

De la lettre du 22 octobre, j’ai retenu :

Et je promets que je vais bientôt vous prouver que la construction de mon EAP qui est l’objectif d’ITyPA est en bonne voie.

De la lettre #ITyPA du 19 octobre, j’ai retenu le travail collaboratif

De la lettre du 19 octobre, j’ai beaucoup lu mais j’ai surtout retenu ce qui m’interessait actuellement par rapport à mes efforts c’est à dire l’article sur le Travail collaboratif

  • Google drive (ou Google documents) : nécessite effectivement d’avoir un compte Google ; mais je viens d’en utiliser une partie, celle qui ressemble à Excle, pour gérer avec une collaboratrice un tableau d’utilisateurs : CONCLUSION c’est simple et ca marche bien
  • Les wikis : de temps en temps je mets mon crayon dans Wikipedia mais alors la un petit peu galère car il faut vouloir pratiquer le cambouis autrement dit connaitre le langage pour pouvoir écrire quelque chose de ps trop moche
  • Les applications en ligne Framalab : je l’ai regardé pour les mots barbares mais je n’ai pas encore écrit dedans, oui ça semble simple à prendre en main, pas besoin de s’enregistrer, libre et gratuit. Par contre je n’ai pas testé le travail synchrone.
  • Quant à la carte mentale à plusieurs, pourquoi pas.

et j’ajouterai Pearltrees ou je constate que plusieurs d’entre nous participent sur la perle ITyPA

La lettre du 15 octobre d’#ITyPA

De la lettre du 15 octobre d’#ITyPA, j’ai retenu (pour des reflexions qui me sont venues):

  1. Dans les articles
  2. Sur les forums
    Recherche dans le MOOC ITyPA : chercher, trouver” qui explique comment rechercher sur tout le site soit du contenu soit un utilisateur
  3. Sur Twitter
  4. Outils
  5. L’appel à collaboration de SeneTice pour compléter l’article sur les EPA dans Wikipédia : “L’article (pas très riche) que j’ai trouvé sur Wikipédia indique que c’est juste au début des années 2000 que le concept se serait précisé. Je trouve l’article peu convaincant. J’en profite pour dire à mes co-participants qu’un chantier sur ce sujet est ouvert, profitons de Itypa pour enrichir cet article de wikipédia.”

Veilleur VS Curateur, et des outils pour …

Ce terme de curation me titillait depuis un moment sans que je le comprenne. Et au cours de mes recherches pour comprendre, j’ai découvert un slidshare de Christophe Deschamps (je suis le blog de Christophe Deschamps depuis très longtemps et j’ai beaucoup progressé grace a lui 😉 ) qui permet de faire une très intéressante lecture concernant la curation
Je retiendrai :

  1. après des définitions et un historique
  2. un comparatif de 12 solutions permettant la curation (détail ici)

    qu’il détaille sur ce slide share Comparatif de 12 solutions de curation
    parmi lesquelles :
    • j’utilise
      • flipboard sur ipad
      • pearltrees
      • paper.li
      • soop.it
      • pinterest
    • après avoir abandonné
      • diigo
      • delicious
    • avant probablement d’évoluer vers storify
  3. un détail très intéressant sur les critères de choix parmi lesquels la variété des sources m’a particulièrement attirée
  4. les différences entre veilleur et curateur
  5. le role qu’un curateur peut avoir dans une organisation

Pour ajouter un pearltree sur un blog

Pour ajouter un pearltree sur un blog :

  • il ne faut pas etre sur WordPress car impossible de lui faire manger du script
  • le mode d’emploi, il m’a été inspiré par ActionsFLE
  1. Aller sur pearltree sur la perle qu’on présenter sur son blog
  2. Si on ne voit pas le bloc détail cliquer sur détail en bas a gauche
  3. Puis dans ce bloc d’information

    cliques sur «  ».
  4. on peut sélectionner la taille en cliquant simplement sur le carré de la taille voulue voir la personnaliser ce que j’ai fait car sinon ca depassait ma colonne
  5. Puis copier le code indiqué au-dessus des carrés : il est de ce format : <object width="560" height="420" id="pt-embed-6131502-768-object"…
  6. Retourner dans le blog et choisis où le mettre : pour moi un widget html/javascript dans la colonne de droite

Voir le résultat sur mon blog Blogger

Pearltrees : j’adore ses innovations

Pearltrees est un service en ligne apparu en décembre 2009 et que j’utilise depuis 2010
Et depuis ce matin …

Pourquoi faire

Pearltrees vous permet d’organiser et partager ce que vous aimez sur le web, ou encore l’organisation de bookmarks en mapmind ;
– vous avez sous la main les pages web qui vous intéressent = les perles, lien que l’on peut partager, commenter …, et qu’il suffit de faire glisser pour la rattacher à un pearltree ou à une autre perle
– vous les organisez par un système d’arbre de perles (pearltree), qui fonctionne comme des dossiers contenant plusieurs perles ou d’autres pearltrees, que l’on peut parcourir, partager, rattacher à un autre pearltree ou à une perle …
– vous pouvez découvrir les contenus des gens qui partagent vos intérêts,
– vous pouvez partager des intérêts en collaborant dans des équipes …

Comment

Cet outil fonctionne sous Flash et s’ouvre comme une page web
Il existe

  • des plugins de navigateurs pour stocker directement des pages dans son pearltree
  • des applis spécifiques sur Ipad et Iphone

Comment créer un pearltree ou une perle

Plusieurs façons :
– directement dans l’interface Pearltrees
– grâce à un plugin pour votre navigateur (Firefox, Chrome ou Internet Explorer) ou sur iPad avec le plugin Safari
(vous l’installer en suivant les instructions après avoir cliquer sur

Avant aujourd’hui, la création se présentait ainsi

Depuis ce matin, vous avez en haut un seul icone
pour créer perles ou pearltrees
mais AUSSI pour

  1. ajouter une note
  2. ajouter une photo (attrapée sur votre pc)

Dans cette fenêtre qui s’ouvre

vous avez

  • l’ajout de pearltree similaire au passé,
  • page web qui est l’ancien ajout de perle
  • note pour ajouter du texte explicatif
  • photo pour aller chercher une photo (vous suivez le cheminement)

Quelque soit l’opération choisie, elle se termine quand vous attribuez un nom à l’ajout

Chaque pearltree ou perle est relié à son parent (précédent dans l’arborescence) par une liaison matérialisée par un simple trait.
On obtient donc une arborescence plus ou moins complexe selon ce que l’on place dans chaque pearltree.

Prendre (partager) un pearltree ou une perle

Il faut explorer les pearltrees des autres utilisateurs !
Ensuite deux façons de prendre ce qui vous plait :
– faire un glisser-déplacer dans votre panier (bas d’écran) :
– cliquer sur “prendre” dans la fenêtre d’information qui s’affiche quand vous pointez sur la perle ou le pearltree

Vous pouvez basculer affichage / non affichage de cette fenetre par

A partir de cette fenetre

vous avez en bas à droite les boutons de partage :

  • Le partage sur votre site avec taille personnalisable. Cliquez dessus pour copier le code d’embed. Il ne vous reste plus qu’à le coller sur votre site.
  • L’url courte de chaque pearltree et perle pour l’utiliser dans des outils mail, twitter, hootsuite, … par exemple.
  • l’envoi par mail
  • Le partage sur google+, twitter ou facebook
  • La recommandation directement à un autre utilisateur de Pearltrees.

Un clic sur la fenêtre d’information d’une perle fait apparaître une fenêtre plus grande montrant un aperçu en taille réelle du site concerné
En haut de cette fenêtre, une barre sur la droite permet :

  • de prendre cette perle
  • de partager ce site sur Twitter ou Facebook,
  • de faire défiler les autres perles de ce pearltree en cliquant sur « Suivant » ou « Précédent »,
  • d’afficher ce site dans une nouvelle fenêtre en cliquant sur l’icône (carré avec flèche sortante).

Comment chercher de nouveaux pearltrees

Dans l’interface web, vous vous placez dans un pearltree qui vous intéresse et par un clic sur le bouton « Intérêts voisins », apparaissent les pearltrees liés au votre ou dont les thèmes sont proches
Les pearltrees les plus proches de notre intérêt sont au centre de l’écran, et par des clics ailleurs dans l’écran s’affichent de plus éloignés.
Dans la fenêtre de détail, les perles communes à plusieurs pearltrees sont marquées d’un cercle bleu et on peut aller dans « prises » découvrir les pearltrees dans lesquels cette perle a été mise.

S’organiser

  • Créez des pearltrees qui représentent vos intérêts
  • en leur donnant un nom (Sur la fenêtre d’information, > outils d’édition > renommer)
  • en les personnalisant : avec une image pour chacun (Sur la fenêtre d’information, > outils d’édition > personnaliser et là vous pouvez télécharger une image que vous pouvez appliquer ou non à tous vos pearltrees)
  • en organisant perles et pearltrees (clic court sur la perle à la base de la branche pour déplacer la branche ; clic prolongé pour ne déplacer que la perle)
  • en créant des sous-pearltrees y compris quand vous avez trop de perles dans un pearltree (Sur la fenêtre d’information, > outils d’édition > dupliquer)

Comment trouver de l’aide

Dès votre inscription via votre adresse facebook, Twitter ou Google, une aide est disponible sur le site de Pearltrees sous forme de pearltrees et perles avec vidéos

Et voici le mien