Archives du mot-clé Internet_2010

Experience Internet2010 avec suivi a distance par les outils du Web 2.0

Vous vous souvenez de l’expérience Internet2010 où, dans le cadre de leur master, les étudiants de l’UFR IDIST de Lille3 participaient à un cours avec les médias sociaux : twitter, blog… en classe pour #Internet2010. Ils diffusaient leurs exposés et la « prise de note » s’effectuait publiquement dans Twitter.

Eric Delcroix nous donne un retour d’expérience sur cette utilisation de Twitter en cours

XML sur Internet2010

Le 1er exposé du Master 1 ICD à l’université de Lille 3 du mardi 17 novembre portait sur XML
Je l’ai entièrement suivi sur Twitter en live : aussi dense que celui sur les réseaux sociaux ! Et plus facile encore à suivre car je pense pouvoir « féliciter » 2 personnes plus particulièrement : sous le nom de Christophe celui qui était aux manettes de l’exposé, et sous le nom de @internet2010 celui qui twittait.
Et j’ai voulu en rendre compte mais en introduisant l’idée de représenter en mapminding ce que j’en avais retenu et compris
xml

Les réseaux sociaux sur Internet2010

J’ai assisté à un débat hyper dense et rapide sur Twitter avec :
@jfgarsmeur
vaelentin
AliceVe
comlalune
Ndgh
Maureens
Lageekette
Voici ce que j’en ai retiré et j’attends leur écrit sur le blog pour voir si suivre sur Twitter est plausible

La séance est «lancée» par jfgarsmeur : « #internet2010 #social hastags à suivre pour l’exposé qui débute mainnnnnnnnnnnnnnnnnnnntenant »

Une définition des Réseaux Sociaux

Ils ont fait de l’internaute un consomacteur. Il y a réseau social à partir du moment ou il y a :

  • Groupement de personnes
  • Interactions sociales qu’elles soient de nature informations ou communications

Une évolution historique des mails vers les discussions puis vers les forums aurait permis d’aboutir aux réseaux sociaux

Le fonctionnement

Outre l’abord fait de l’enregistrement, de la détermination du profil, de la qualification des amis et de la notion de partage, la Video « Social Networking in Plain English » est proposée par vaelentin

Des constats

La vie des réseaux sociaux

Une durée de vie limitée
Une utilisation cyclique et, dans cette perspective, vaelentin s’interroge même l’éventuelle disparition Facebook/Twitter
La vitesse d’évolution des réseaux sociaux avec un post donné sur le sujet

Les utilisateurs

Une typologie : 38% de cadres, 20% de professions intermédiaires, 5% d’employés et 33% de personnes sans activité ; mais la il faudrait des sources
Des tranches d’age variant avec les réseaux sociaux
Le fait évoqué qu’il y aurait une majorité d’hommes ?

Les usages

10 % du temps passé sur internet le serait réseaux sociaux
Différents de ceux des hypothèses de départ
Les finalités des réseaux sociaux sont différentes
L’investissement des réseaux sociaux par les entreprises mais il y a débat sur le fait que ce nocif (débordement du travail sur la vie personnelle) ou utile (AliceVe a trouvé un stage de cette façon)

Parmi les avantages

La suppression des barrières de communication
Le réseautage virtuel n’empêchant pas d’avoir des copains « réels » voir même permettant d’augmenter les groupes de copains

Les réseaux

Un site cité par Lageekette http://www.digfoot.com/ répertorie les réseaux sociaux actuels

  • Facebook et MySpace en frères ennemis
  • Viadéo dont sont évoqués les cotés business relations, les cv en ligne, …
  • Linkedin et sa future liaison a Twitter
  • Youtube pour le partage video et la possibilité de commenter
  • Egalement, à la volée Flickr, Copains d’avant, Netlog, .. et je suppose d’autres mais je n’ai pas le son 😉
  • Twitter est évoqué rapidement selo @jfgarsmeur mais j’au un échange hors exposé avec vaelentin : la conclusion étant que puisqu’il y a regroupement de personnes et interactions sociales, twitter est un réseau social

Petit aparté : je suis revenue vers Tweetabs (pour suivre) et Twitterfox pour publier/retweeter car Hootsuite n’est pas suffisamment en temps réel !

Planning pour Internet2010

Je me mets le planning de leurs cours car difficile de tomber dessus du 1er coup, hors par nature internaute = paresseux. Enfin c’est mon cas 😉 et je ne pense pas être le seul spécimen !

En septembre :

  • Le micro blogging le 22, de 10 h 30 à 12 h 30
  • Flash le 22, de 8 h 30 à 10 h 30
  • Le PDF le 29, de 8 h 30 à 10 h 30
  • Des groupes de news aux listes de diffusion, le 29 de 10 h 30 à 12 h 30

En octobre

  • La syndication, flux RSS, ATOM… le 6, de 8 h 30 à 10 h 30
  • L’agrégation de contenu le 6, de 10 h 30 à 12 h 30
  • Les forums le 12, de 8 h 30 à 10 h 30
  • Les blogs le 12, de 10 h 30 à 12 h 30
  • Le HTML et les CSS le 20, de 8 h 30 à 10 h 30
  • Les CMS le 20, de 10 h 30 à 12 h 30

En Novembre

  • Php et MySQL le 3, de 8 h 30 à 10 h 30
  • Le web 2 et les médias sociaux le 3, de 10 h 30 à 12 h 30
  • Le nomadisme le 10, de 8 h 30 à 10 h 30 repoussé au 1er décembre
  • Les réseaux sociaux le 10, de 10 h 30 à 12 h 30
  • Le XHTML et le XML le 17, de 8 h 30 à 10 h 30
  • Le web 3 le 17 de 10 h 30 à 12 h 30
  • Les interfaces riches, Ajax, Flex le 24, de 8 h 30 à 10 h 30 repoussé au 1er décembre
  • Les wikis et la collaboration en ligne le 24, de 10 h 30 à 12 h 30 repoussé au 1er décembre

Exemple : ce matin, j’arrive vers 8h et je dois courir à un rendez-vous. Comme j’aime être là quand commencent les échanges du Master 1 SID de l’UFR IDIST de Lille3 sur Twitter, je me suis précipitée sur leur site avant mon rendez-vous mais je n’ai pas eu le temps finalement (pourtant 10′) de trouver rapidement ce que je cherchais.

A mon retour vers 9h, je me suis penchée sur le problème. Et j’ai retrouvé cette page en cherchant sur le terme « nomadisme » parce que je savais que le cours n’aurait lieu qu’en novembre et que la requête ne me ramènerait pas trop de liens (quel raisonnement !). GAGNE

Exposé sur Twitter concernant les flux RSS

Pas un énième blabla sur Twitter mais l’exposé chez les étudiants du Master 1 SID de l’UFR IDIST de Lille3 qui portait sur les flux RSS puis sur les agrégateurs.
Je n’ai suivi les tweets de façon intensive, hélas, que pour les flux et seulement après coup pour celui sur sur les agrégateurs.

J’ai du faire face à un problème : parvenir à suivre le flot sur Twitter en ayant parfois envie d’intervenir sans perdre le fil. Alors j’ai « mis en route » TWEETTABS.COM pour avoir le suivi du flot #Internet et j’ai utilisé Twiterfox pour intervenir tout en ayant un oeil sur Tweettabs. J’ai même travaillé un dossier en même temps car je me rendais compte du coin de l’œil si quelque chose bougeait sur Tweettabs (en effet celui ci défile façon prompteur de journaliste)

Une fois réglé à ma grande satisfaction ce problème logistique, j’ai aussi été satisfaite du niveau des tweets.

  1. J’y ai appris des choses que je ne connaissais pas notamment sur Atom ;
  2. L’expression était synthétique tout en étant compréhensible pour qui se trouvait en dehors de la salle ;
  3. Je craignais qu’il y ait plus de doublons dans les tweets mais ca n’a pas été très fréquents

Mon seul regret est que je ne voyais pas notamment quand il a été question de la vidéo ; ce qui a soulevé chez 2 d’entre nous au moins les extérieurs) la question de visio-conférence ou autre outil pour « voir »

Et enfin 2 vidéos intéressantes que j’ai récupérées à la volée et que j’ai parcourues après l’exposé : une pour faire découvrir les flux à un enfant et une autre pour expliquer de façon aussi simple pour les faire découvrir à un adulte

J’attends avec impatience l’arrivée de l’exposé sur le blog internet2010.fr

Ma reflexion sur l’exposé sur le microbloging dans Internet 2010

L’idée générale

J’ai lu avec beaucoup d’attention l’exposé sur Twitter et le microbloging décomposé en 5 points

  1. Se familiariser avec Twitter
  2. Principe du Micro-blogging
  3. Les nouveau usages de Twitter
  4. Le micro-blogging : une pratique en vogue pourtant décriée
  5. Quel avenir pour le micro-blogging ?

C’est d’un excellent niveau général, tant en composition de post qu’en richesse de contenu

Le détail

La familiarisation avec Twitter

Après l’accès au compte, la description de l’interface et du vocabulaire, il y a quelques conseils bien percutants sur la bonne utilisation de twitter

Le principe du microblogging

Il est souligné que Twitter n’est pas le seul et quelques autres sont cités ; Puis sont abordés divers clients ou interfaces pour twitter et divers outils indispensables pour améliorer le twittage (ça se dit ?) ; ce qui est remarquable, c’est que le panorama n’est pas exhaustif mais couvre bien les plus connus, et surtout avec des avis judicieux. Pour ma part, je twitte soit depuis Firefox avec Twitterfox, soit depuis Gmail avec 2 gadgets pour twitter et bit.ly.
Et cet article me rend curieuse quant à l’envoi de photo dans twitter et le fait que la folie de l’iphone pourrait probablement le développer.

Les nouveaux usages de Twitter

C’est la que ma réflexion est la plus importante.
Dans l’optique de la nouvelle syndication en passant du flux rss sur blog au follow sur twitter, il faudra que le blogger twitte systématiquement ses posts en plus des tweets « libres » qu’il fera. Et je ne suis pas sure que ce soit gagné sauf à utiliser des outils d’automatisation. Et encore faut-il alors vouloir tweeter tous les posts que l’on écrit. (du déjà vu entre tweeter et facebook avec l’arrivée de sélective twitter status).
Le coté information avant l’information officielle, très bien imagé, est très vrai mais présente une dérive, celle de la véracité ou non de l’information. Alors info avant l’information ou propagation de rumeur. Et quelques instant après j’ai lu la même chose dans le post sur le micro-blogging comme pratique en vogue pourtant decriee ; J’ai effectivement lu dans l’ordre et apporté au fur et à mesure mes commentaires 😉
Twitter comme solution a beaucoup de questions m’a fait tilté et ce terme est une bonne image. En lisant le paragraphe, j’ai tout a coup eu, pour mon choix d’un appareil photo, l’idée que je pourrai faire une recherche sur twitter et poser des questions et utiliser les sondages, puis pourquoi pas décrire le processus pas à pas sur mon blog. Un exemple concret pour cette partie de l’exposé ?
Par contre je reviens sur la partie twitter en entreprise, comme je l’ai dit dans le commentaire. Pour reprendre ce que j’écrivais, j’approuve totalement et suis très convaincue de ce qui est dit concernant les avantages : par rapport aux clients, sur une forme d’intranet, par rapport à un évènement d’entreprise, sur la veille concurrentielle, … et de bien plus encore sur le potentiel de twitterpour l’entreprise. Et sur le fait que des outils existent aussi. MAIS le bémol, et il est de taille selon moi, c’est que je pense que ça reste le fait de sociétés de taille importante. Tout ce que je vais ajouter se réfère à mon expérience en entreprise de taille moyenne et au contact de ceux qui pourraient parfaitement avoir l’utilité de ces outils. C’est chronophage : voila l’argument, et encore plus en ces temps de crise, dans les entreprises qui “n’ont pas de temps à y consacrer”. Ce point manque je pense à l’exposé et il manque aussi à beaucoup d’intervenants du monde web 2.0 qu’ils soient étudiants ou même professionnels : l’entreprise est loin encore de ce monde ; c’est un déchirement, une fracture que je ressens puisque j’ai un pied dans les deux mondes ! Et ce aspect manque de temps, donc manque de rentabilité quelque part, est d’autant plus important que le seul Twitter ne saurait suffire comme outil mais doit s’accompagner d’autres outils donnant un coté plus permanent au partage tels que le wiki.

Le micro-blogging, pratique en vogue pourtant décriée

C’est là que j’ai un avis un peu divergent. La question perte de temps évoqué par les détracteurs peuvent faire référence à l’aspect « raconter sa vie« , c’est vrai mais aussi à ce que je viens de dire du décalage des 2 mondes. Mais c’est surtout sur le coté « trop plein d’information » que je veux revenir. Il est réel et contrairement à l’exposé, je ne trouve pas que l’aspect “noyé dans la masse” soit un avantage ! Il était dit « si on envoie une question et que personne ne répond, le « bide » sera vite oublié« . Si je pose une question et que personne ne répond, ce n’est pas pour autant que ça doit être considéré comme un “bide”. Si je l’ai posée, c’est que je cherchais une réponse ! (pourvu que mes questions futures sur mon appareil photo ne soient pas un bide sinon ça ne va pas m’avancer à grand chose ;-). Ceci dit j’adore la petite vidéo sur l’addiction à twitter et je n’ai pas grand avis sur le business modèle, même si ça me rappelle un peu le cheminement de Facebook

Quel avenir pour le micro-blogging ?

Magistrale, cette conclusion ! Je n’ai rien d’autre à dire que : allez la lire puisque j’aurai aimé l’écrire !