Jane Eyre Adaptations

Retour à la page principale JANE EYRE

Je reviendrai sur ce qui suit quand j’aurai visionné l’intégralité donc ce ne sont que des approches parcellaires -;)
Cependant quelques scènes sont essentielles – à mes yeux indeed ! – et permet de comparer des films qui ne peuvent pas être bons si ces scènes sont « loupées »

Les adaptations évoquées sont :

puisque j’ai détaillé 2006 et 1983 par ailleurs

Jane Eyre 1934

Avec Colin Clive et Virginia Bruce. Film noir et blanc de seulement 1 heure.
Cette adaptation, qui est la première adaptation parlante, est parait-il rendue comique par une interprétation assez « unique » d’Adèle par exemple. De très grandes libertés sont prises avec l’intrigue – et le caractère même du livre, ce qui en fait une des moins fidèles ne préservant même pas les dialogues du livre.

  • Les disparition d’Helen Burns, de Marie et Diana Rivers ansi que de la parenté de Jane et John Rivers, de Rosamond Oliver
  • Les modifications de scénarios : Jane est licenciée comme professeur de Lowood pour être intervenue lorsque M. Brocklehurst disciplinait une fille ; Elle rencontre Rochester avant d’arriver à Thornfield ; La mort de Mme Reed est coupée ce qui fait disparaître la scène ou elle demande de l’argent, l’échange sur le lit de mort et la mini déclaration à son retour à Thronfield ; Le nom d’Adèle est Rochester et Rochester est son oncle snas référence à un passé en France ou au nom de Varens ; Rochester ne se déguise pas en tsigane ; La scène ou est révélé le mariage avec Bertha ; La scène de la demande en mariage ; La relation de Jane avec John Rivers est composée d’une seule scène où il lui demande si elle a définitivement décidé d’aller en Inde avec lui et si elle devenir sa femme ; Jane n’hérite pas d’une fortune.

Cette version semble prendre la dernière place de tous les classements

Jane Eyre 1944

Réalisé par Robert Stevenson avec Orson Welles, Joan Fontaine et Elizabeth Taylor. Film noir et blanc.
Orson Welles est énergique et charismatique en Rochester et par la même il balaie Joan Fontaine ! Joan est l’une des plus anciennes Eyres Jane et elle est associée à l’un des le plus jeune Rochester ! (Orson Welles, 29 ans, Joan Fontaine, 27) : les acteurs ne correspondent pas du tout pas à l’âge des personnages. D’un autre coté il semble qu’il y ait trop de libertés avec le roman jusqu’à en dénaturer l’oeuvre. Un des points forts, l’enfance de Jane, dépeinte avec Agnes Moorehead (Mme Reed), Henry Daniell (diabolique M. Brocklehurst), Helen Burns par Elizabeth Taylor, est traitée de façon beaucoup plus mélodramatique que dans le livre. Il y a un non sens total quand Jane, au lieu de s’enfuir sans savoir où aller, retourne chez les Reed alors que justement, elle préférerait mourir plutôt que d’y retourner (et en plus dans le livre Mrs Reed est déjà morte !). Une intrigue secondaire est entièrement éliminée : Quand Jane quitte Thornfield après avoir découvert la femme de Rochester, elle erre dans le pays jusqu’à ce qu’elle soit pris en charge par trois frères et sœurs de charité, qui se révèlent être ses cousins, et ce qui conduit à un héritage et une proposition de mariage.

Jane Eyre 1949

De Franklin J. Schaffner avec Charlton Heston et Mary Sinclair. Episode TV noir et blanc pour Studio One à Hollywood.
Problèmes de costumes. Une Jane Eyre où il n’y a rien de réservé. L’action est très mal rendue (la scene du feu devient le feu sous un fauteuil !, la demande en mariage à l’intérieur d’une chambre avec des personnages qui passent leur temps a ne pas se regarder). Il n’y a absolument aucune fidélité au roman. Charlton Heston, jeune à l’époque, est presque inexistant.

Jane Eyre 1952

Avec Katharine Bard and Kevin McCarthy

Jane Eyre 1957

Avec Joan Elan et Patrick Macnee

Jane Eyre 1963

Avec Ann Bell et Richard Leech pour la BBC

Jane Eyre 1970

Avec George C. Scott et Susannah York. Film couleur.
Il s’agit d’une adaptation abrégée du roman qui n’est pas fidèle au livre exactement mais ce n’est pas aussi libre que les adaptations de 1934 ou 1949.

  • Le temps de Jane à Gateshead n’existe pas et tout commence quand Jane arrive à Lowood : ce qui fait disparaître les Reed et Bessie ; ca gomme la mort de Mme Reed ce qui fait disparaître la scène ou elle demande de l’argent, l’échange sur le lit de mort et la mini déclaration à son retour à Thronfield.
  • Les évènements de Lowood sont mélangés et Helen meurt sans qu’on sache pourquoi
  • Rochester ne se déguise pas en tsigane
  • La parenté à Marie, Diana et St John disparaît et avec elle Jane n’hérite pas d’une fortune. Disparition aussi de Rosamond Oliver

Susannah York ne ressemble pas à Jane Eyre par le caractère et parait trop agée pour le role. Pas les meilleurs costumes non plus.

Jane Eyre 1973

De Joan Kraft avec Sorcha Cusack et Michael Jayston pour la BBC d’environ quatre heures.
Tous les éléments clés mentionnés dans le livre sont présents dans la scène de la demande : à l’extérieur, de nuit et même avec la pluie, tous les dialogues sont là. Et pourtant … Manque de conviction de Sorcha Cusack, trop rapide, avec trop de contrôle. Manque de passion de Michael Jayston qui pourtant capture certaines des multiples facettes de Rochester. Absence de chimie entre les deux. Les éléments techniques sont là mais les éléments émotionnels sont inexistants. Entre dialogue et narration (voix de Cusack), on a une impression de «roman lu ». Richard Shepard, le 21 Juillet 1982 dans le New York Times, note que la production « est impeccablement faite et semble être fidèle au livre, mais peut-être est-ce en raison de cette fidélité qu’elle ne prend pas feu. On ne doit la juger que pour sa fidélité littéraire ».

Jane Eyre 1996

Réalisé par Franco Zeffirelli avec William Hurt et Charlotte Gainsbourg. Film.
William Hurt fait un bon travail mais son interprétation n’est pas aussi puissante ou charismatique qu’elle pourrait l’être et on ne percoit pas l’idée qu’il a beaucoup de rage et de colère à l’intérieur. Il semble brisé et frustré, mais pas d’une manière hors de contrôle. Autre qualité de cette adaptation est que l’âge des acteurs correspondant aux caractères … du moins en termes de différence d’âge. Quant à Charlotte Gainsbourg, qui a montré de nombreux talents d’actrice, elle a une interprétation impassible, souvent sans expression sauf pour quelques très rares scènes. Dommage car elle a un physique qui correspond au roman mais ne montre pas le caractère et la vivacité d’esprit de Jane. Quelques erreurs dommageables à l’ambiance comme l’arrivée de jour et en pleine lumière à Thornfield ou la première rencontre qui se passe de jour et qui est polluée par la musique. Et le ressenti se cristallise sur cette scène de la demande en mariage
Charles McGRATH, le 4 03 2011 dans le New York Times, dit de Hurt qu’il fait un « embarrassant fiasco avec un Rochester plus près d’un doux excentrique doux que du caractère byronien qui couve», mais a concédé que le film « a ses moments».

Jane Eyre 1997

Film realisé par Robert Young avec Samantha Morton et Ciaran Hinds.
Ciaran Hinds n’est pas crédible : il crie. Il était trop en colère, trop violent, trop destructeur ; Il montre plus de colère que de passion. Samantha Morton était juste dans le rôle. 108 mn, c’est trop court et à cause de sa durée limitée, le script a supprimé ou réduit certaines scènes essentielles pour l’histoire et le personnage principal. Des manques comme le séjour de Jane chez les Reed (elle découvre la vengeance / son oncle) ou l’héritage de Jane à la fin (qui la rend indépendante), des rajouts étranges et pas franchement utiles comme la scène qui met en présence les futurs mariés et Miss Ingram lors de leurs achats avant mariage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Pour découvrir le monde et le partager : web, idées, …

%d blogueurs aiment cette page :