Coup de gueule ou la prudence sur Internet

Sans aller jusqu’à la paranoïa, ce que je constate dans la vie la plus courante me donne quelques raisons d’inquiétude.

  • Facebook qui fait de la conservation de photos supprimées on ne sait jusqu’à quand ou qui donne accès aux numéros de téléphone, et pourquoi pas à votre mobile si vous utilisez sa dernière fonctionnalité (les mots de passe temporaires) ; une critique acerbe mais intéressante et à mon gout = « Facebook, ou l’agonie de la vie privée »
  • a la télévision : des reportages de 12 h et du 20 h qui vous montrent des méfaits de Facebook, ou plutôt des usages qu’on en fait pour créer des ravages entre adolescents (poussés jusqu’au suicide dans cette cour de récré trop étendue), dans le recrutement ou le licenciements, dans le refus d’aides bancaires, …
  • 81 % des bébés de moins de deux ans ont déjà une identité numérique (article d’Emilie Ogez) avec des photos ou échographies mises en ligne par les parents (on le fait tous, non ?) mais certains parents créent une adresse e-mail ou un profil pour leur bébé, voir des hashtag (j’ai essayé l’exemple d’Émilie !!!)
  • sans parler de toutes les déviances qui malheureusement fréquentent aussi le net comme ceux qui ont attaqué un enfant handicapé

Pourtant Facebook mais aussi tout Internet est un outil magique

  • pour chercher un emploi
  • pour faire du marketing
  • pour trouver des mines de renseignements et d’aide dans tout domaine,
  • pour rester en lien avec des parents ou amis éloignés …

Inutile de continuer la liste pour vous dire que je suis loin de haïr la toile, bien au contraire, mais il faut rester vigilent et éduquer : vos enfants, vos entreprises, vos collègues, …
Compliqué ? Je ne pense pas.

  1. Ne racontez sur Internet que ce qui peut être public. Vous ne voulez pas que certaines personnes le sachent alors ne le mettez pas sur la toile. Vous parlez pour être écouté alors, pour n’être pas entendu, ne dites rien.
  2. un site pour pister nos traces numériques
  3. nettoyer son identité numérique avec quelques petits conseils ici ou

Une réflexion sur “ Coup de gueule ou la prudence sur Internet ”

  1. « Sur certains aspects, je crois que je n’aimerais pas être adolescent aujourd’hui. Comme d’autres, j’ai fait des soirées et certaines issues furent rudes. Les images de ces temps ne sont souvent que de lointains souvenirs dans les esprits, de même que les conversations dans les forums et IRC sont restées sur ces derniers, sous des pseudos. »
    Lu chez Nicolas Bordas

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s