Du post-it à la carte mentale : un EAP en construction

afaucher2001:

Très riche démonstration sur l’EAP, ses diverses versions et les apports du map mind

Originally posted on Des GRETA dans ITyPA:

Le numérique s’utilise aussi en salle et ne se limite pas à une utilisation à distance. C’est de la formation augmentée. Il y a plein d’usages possibles en fonction des objectifs que l’on s’assigne.

A chaque atelier nous ouvrons désormais un pad pour prendre des notes collectives. C’est gratuit. Chaque participant a une couleur et cela permet d’appréhender rapidement les avantages du collaboratif. Les réflexions permettent d’enrichir ensuite les posts du blog.

Twitter va également servir pour faire remonter des informations et échanger sur nos pratiques en temps rééls. Les deux hashtags #itypa et #greta permettent de construire la communauté #greta.  Peu à peu le cercle devrait s’élargir aux participants Greta d’Itypa. Tout au moins, c’est ce que l’on espère.

Du Post-it à la carte mentale

Dans l’atelier, tout le monde n’avait pas vu l’intervention de Marco sur l’EAP. Alors on a repris la définition de wikipédia, puis travaillé sur…

Voir l'original 397 mots de plus

70 outils libres et gratuits pour enseigner

Sur le blog http://www.formateurduweb.fr/, Olivier Legrand nous offre une carte mentale d’outils logiciels libres et gratuits.

A destination des  enseignants …  mais pas seulement

Cette mutualisation qui est « à destination des  enseignants, des formateurs et des animateurs multimédia« , est très riches et utilisable par d’autres par exemple dans leur environnement TIC personnel.

8 thématiques explorées

Ils sont structurés en 8 thématiques

  • bureautique
  • multimédia
  • gestion de cours
  • sécurité
  • utilitaires
  • outils éducatifs
  • création
  • Internet

avec une documentation pour les utiliser.

La carte mentale est collaborative

C’est à dire que  chacun peut faire évoluer cette carte et la partager .
La thématique « outils éducatifs  » par exemple est à construire.
Et l’auteur considère les commentaires les retours d’expérience sur les outils comme bienvenus.

La carte est téléchargeable

La carte, développée sous Mindmeister, est téléchargeable (en ayant un compte sur Mindmeister ou en le créant)
LOGICIELS LIBRES ET GRATUITS POUR L'EDUCATION

Coup de gueule : Attention au NFC ! (paiement sans contact)

Ma carte va bientôt être changée et je vais me voir imposer cette technologie.

Alors danger ou pas ? Pour moi OUI

Comment reconnaître NFC ?

Tout d’abord comment savoir !

Un seul symbole semble s’imposer pour la Technologie sans contact ou NFC : l’onde qu’il est possible de retrouver sur toutes les cartes bancaires.

nfc paiement sans contact

A quoi sert NFC ?

Plus de 18 millions de cartes disposent de cette fonction de paiement sans contact, imposée le plus souvent par la banque à l’insu du porteur.

Le principe : elle permet de régler jusqu’à 20 € sans avoir à taper son code, en posant simplement la carte sur le terminal de paiement du commerçant.

Des données interceptées

La petite histoire

En 2012, Renaud Lifchitz, ingénieur sécurité de British Telecom, démontre que les données entre la carte et le terminal pouvaient être interceptées, par n’importe qui disposant du matériel et des compétences adéquates.

L’Américaine Kristin Paget, autre spécialiste sécurité, prouve qu’avec un faible budget, il était possible de lire à distance les données de son voisin dans les transports en commun et de procéder immédiatement à un paiement électronique avec ces données.

Les experts de la Cnil confirment le risque de piratage

À la suite de ces démonstrations, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) ouvre une enquête et les experts de la Commission ont refait la démonstration. Ils confirment aujourd’hui que l’on peut capter les données personnelles.

Se protéger

La désactivation parfois facturée par la banque

«Nous demandons aux banques de respecter la loi Informatique et Libertés, à savoir d’informer leurs clients de cette fonction, et de ne l’activer qu’avec leur consentement. » (CNIL)

Donc depuis juillet 2013, les banques sont obligées de répondre à votre demande depuis que la CNIL les a rappelées à l’ordre à ce sujet.

La plupart des établissements imposent cette fonction de paiement sans contact, et ceux qui donnent la possibilité de la désactiver facturent parfois l’opération.

La Cnil recoit les plaintes des clients

Si un client ne parvient pas à faire désactiver la fonction ou à obtenir une carte sans cette fonction, la Cnil se déclare prête à être saisie de toutes les plaintes pour enjoindre aux banques de respecter la loi.

Pour la Cnil, c’est au porteur de décider s’il active ou non la fonction. Exemple de Boursorama, ou elle est d’ailleurs désactivée par défaut,  qui offre la possibilité d’activer ou de désactiver ce mode de paiement en utilisant un distributeur de billets.

Comment prouver une opération frauduleuse ?

Autre gros souci  : que se passe-t-il en cas de perte ou de vol avec cette procédure de paiement qui ne nécessite aucune authentification du porteur ? La procédure n’est pas sécurisée.

N’importe qui pourra multiplier les achats de moins de 20 € avec une carte ne lui appartenant pas, jusqu’à la mise en opposition (Certaines cartes doivent être débloquées après 60 à 100 euros d’achat cependant). En principe, la banque doit rembourser toutes les opérations frauduleuses… mais comment prouver qu’elles l’étaient ?

Environ 30 % des cartes en circulation disposent aujourd’hui de cette fonction la plupart du temps inconnue de leur porteur. Plus de 10 % des commerces sont équipés du terminal de paiement adapté, et la grande distribution s’apprêterait à franchir le pas.

Une petite vidéo pour découvrir l’ampleur du sujet

(France 4 « On n’est pas des pigeons » avril 2014)

  • On y voit un banquier proposer des portes cartes « blindés » : ça laisse à penser sur ce qu’ils pensent de la sécurisation !!!!
  • On y voit des banques dans le déni complet !
  • On y constate que les cartes plus recentes sont moins bavardes mais permettent encore de capter n° et date d’expiration, ainsi que les historiques de transaction
  • On y voit des expériences très probantes (notamment dans le métro) avec du matériel très basique
  • Avec un nom un numéro et une date d’expiration, on peut payer payer de nombreux site à commencer par amazon, sans CVV (cryptogramme au dos de la carte).

Des témoignages

Des usagers ont refusé leur nouvelle carte (accompagnée d’un courrier annonçant qu’en remplacement de l’ancienne carte, une nouvelle carte « Visa Sans contact ») demandant une nouvelle carte vierge de NFC mais les cartes nouvelles renvoyées présentent le logo avec des documents associés indiquant une carte classique. Ce sont bien des cartes sans contact dont l’option de paiement a été désactivée mais la technologie NFC est toujours présente

Des usagers reçoivent les nouvelles cartes avec le service sans contact sans avoir été prévenus.

Certains banques comme le Crédit Agricole et la BNP ont répondu qu’il était impossible de désactiver ce mode de paiement !  Mais en insistant comme à la BNP, où il existe un formulaire spécifique  disponible dans la rubrique « client réticent »

Donc les banques sont bien capables de fournir une carte ne disposant pas de cette option, c’est à dire des cartes avec contact qui se fabriquent donc bien encore (cas de la BNP)

Soit tout au moins de désactiver la fonctionnalité « sans contact » sans être obligé de passer par la solution radicale de sectionner la carte bleue pour rendre inutilisable la boucle magnétique.

Un cas encore plus grave : Si vous vous faites voler votre carte sans contact et faites opposition auprès de votre banque, celle-ci peut en effet neutraliser votre carte sauf pour les paiements sans contact. (Cas d’un salarié ayant gardé la carte bancaire sans contact de son employeur en liquidation judiciaire et qui à coup de 20 euros a récupéré 1.500 € : la banque a confirmé qu’elle ne pouvait pas intervenir)

Et le paiement sans contact arrivent dans … les smartphones !

Grâce à une application dédiée, le smartphone se transforme en moyen de paiement ! On peut payer en passant son mobile sur un terminal de paiement sans contact.

MAIS …

Un pirate équipé d’un simple téléphone mobile qui posséderait l’application «Pay Card Reader» pourra collecter votre numéro de carte bleue, sa date effective de validité et même les montants de toutes les dernières transactions, voire encore le nom pour certaines !

Et pour vous donner envie de sourire de l’idiotie de certains
Il suffit de demander à quelques inconscients de poster la leur sur twitter : https://twitter.com/NeedADebitCard

Twitter en 2 pages et 2 guides

Net Public permet de développer les connaissances en Twitter

Les 2 guides

  1. que vous soyez débutant ou
  2. que vous vouliez en savoir plus sur Twitter pour les entreprises

Le dossier complet de Net Public.

Les 2 pages

J’ai retenue ces 2 pages parce que je connais Twitter mais qu’il volue, genre de pense bête

  1. un résumé de la page d’accueil
    twitter
  2. une vue sur un tweet
    twitter2

3 possibilités pour demander la suppression de données personnelles sur Internet

  1. 1 méthode pour demander la suppression de données personnelles sur Internet appuyée par la CNIL.
  2. Pour faciliter le nettoyage numérique, Google publie un formulaire pour demander le déréférencement d’un lien.
  3. Pour supprimer des informations présentes sur Google, Reputation VIP propose Forget.me

Pour en savoir plus http://ow.ly/yvJRW

Queryfeed pour suivre par flux RSS dans Twitter, Facebook ou Google+

Le blog de Recherche-eveillee.com compare 3 outils en ligne pour la récupération de flux depuis Twitter :

J’ai opté pour Queryfeed car, selon le commentaire de l’auteur de l’article,  « L’interface est simplissime mais l’outil est indiscutablement le plus puissant et le plus efficace des trois ».

queryfeed

 

Queryfeed  permet de générer des flux pour Twitter, Google + et Facebook. Cependant sur Facebook, c’est annoncé comme expérimental et mes essais plantent mais cette perspective de développement futur est à retenir

Pour Twitter, il est possible de procéder à de nombreuses requêtes comme #hashtag, from:username (publiés par un twittos), to:username (adressés à un twittos), @username (mentionnant un twittos), love OR hate (contenant au moins un des mots), … Pour en voir d’autres il faut cliquer sur more patterns. 

queryfeed twitter

 

Intriguée par latitude,  longitude, radius : en fait avec cette option, on peut récupérer les tweets d’une personne géolocalisée à un endroit donné.

 

Saisir les termes de la requête et cliquer sur search Twitter.

queryfeed twitter

Queryfeed génère alors l’adresse du flux à ajouter à son agrégateur de fils RSS favori.

ici dans l’exemple http://www.queryfeed.net/twitter?q=%40afaucher2001&geocode=

Et comme je suis connectée à Netvibes, il ne me reste plus qu’a valider

queryfeed twitter

Pour découvrir le monde et le partager : web, idées, …

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 463 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :